Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Nature et Photographie - Photographie animalière - Blongios 30

Discrets blongios

Discrets blongios

Bien qu’étant protégée depuis 1976, la population de blongios reste en net déclin et menacée, victime de la destruction de ses zones d’habitat et d’un fort taux de mortalité durant sa période de migration. En France, ils sont surtout présents dans la Somme, le Nord-Pas-de-Calais, la Saône et Loire, l’Indre, l’Ain, la Lorraine, les Landes, le Gard, les Bouches du Rhône, en Côte d’Or, en Midi-Pyrénées et en Languedoc-Roussillon.

Les blongios vivent parmi les saules, les aubépines, les ronciers, les joncs et les roseaux des zones humides (marais, étangs, rizières…). Ils chassent à l’affût au milieu de cette végétation, s’agrippant aux roseaux. Immobiles, ils guettent les eaux peu profondes, prêts à saisir toute proie passant à portée : petits poissons, insectes, batraciens, mollusques et parfois nichées d’autres espèces.

Le mâle – qui a le dos, le dessus de la tête et l’extrêmité des ailes noirs – et la femelle – qui a le dos, le dessus de la tête et l’extrémité des ailes bruns foncés – construisent leur nid à proximité de l’eau. Entre la fin du mois de mai et le mois d’août, ils ont une couvée ou deux, de 5 ou 6 œufs chacune. Ils éclosent une vingtaine de jours plus tard et, au bout d’une semaine, les jeunes quittent déjà le nid pour s’aventurer dans la végétation ambiante. Ils ressemblent alors aux femelles, mais ont le ventre rayé de brun et de jaune. Un mois après leur éclosion, ils sont en mesure de voler.

Les blongios ne sont pas faciles à observer. D’une part, comme les bihoreaux, ils sont peu actifs la journée. D’autre part, ils hivernent en Afrique de septembre à avril, ce qui ne nous laisse que quelques mois pour les photographier. Enfin, les blongios sont très discrets. Ils ne sortent presque pas du couvert de la végétation et, en cas de danger, ils se dressent et restent parfaitement figés, devenant quasiment impossibles à distinguer au milieu des roseaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *