La photographie animalière dans les collèges

Les 1er et 4 juin 2021, je suis intervenu auprès d’élèves des Alpes-Maritimes pour parler du rôle du photographe animalier dans la préservation de la nature. Les élèves de trois classes du collège Saint-Exupéry (Saint Laurent du Var) et du collège Paul Langevin (Carros) avaient soigneusement préparé leurs questions avec leurs professeurs, et elles étaient nombreuses, variées, et pertinentes. En partenariat avec l’association Troisième Planète, j’en avais fait autant et, durant 4 heures, nous avons ainsi pu échanger sur le rapport de l’Homme avec le vivant et la faune sauvage, sur la prise de conscience des nouvelles générations sur les enjeux climatiques, sur le métier de photographe animalier et ce qu’il implique, etc. Ces interventions s’ancraient sur des constats scientifiques et des analyses globales, que nous avons ensuite transposés dans une problématique plus locale (dont la présence du loup dans le Mercantour et ses conséquences).
Les élèves ont pu ensuite visionner une partie de mon travail et en comprendre les étapes, de la prise de vue jusqu’à la publication dans un magazine. Et qui sait, certains ou certaines d’entre eux, dont les yeux brillaient en voyant les photographies diffusées ou en ressentant la sensation du boîtier entre leurs mains, auront peut-être l’envie ultérieure de devenir à leur tour des photographes animaliers de la faune sauvage.
Je tiens ici à remercier à la fois les élèves, les professeurs de Français et les professeurs documentalistes, pour ces moments passés avec eux et ces échanges qui auront été d’une grande qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.